Histoire

La Thériaque était à l‘origine un médicament – une panacée – du sud de la France. Nous avons choisi ce nom à la fois comme un clin d’œil à l’histoire de la distillation de la région et à son étonnant rôle de « remède pour tous » dans le passé.

La première mention enregistrée de La Thériaque remonte au IIe siècle en Grèce. À cette époque, la recette incluait du venin de serpent. Les ingrédients ont évolué au fil du temps pour aboutir à la version montpelliéraine du XVIIe siècle, considérée alors comme l’une des meilleures en Europe et en Méditerranée.

L’ancienne tradition de la distillation à des fins médicales est restée la norme dans le sud de la France jusqu’au début du XIXe siècle, époque à laquelle la distillation s’est orientée vers des fins récréatives. En 1805, le sud de la France, qui abrite plus de 1000 distilleries, produisait plus des deux cinquièmes de tous les spiritueux français.

Sa popularité a duré assez longtemps, jusqu’au début du XXe siècle. À cette époque, le gouvernement a commencé à réglementer la médecine et a interdit ce remède local.